Aller au menu | Aller à l'article | Aller aux commentaires
Bâtiments

Blog d'Étienne Pourcher

0Au revoir Président

le 22/09/2020 à 9:25 par Etienne - Vosges

Au revoir monsieur le président.
J'ai appris votre disparition et si la distance ne m'a pas permis de vous accompagner dans votre dernière demeure, je ne peux rester sans vous saluer une dernière fois et adresser mes sincères condoléances à vos proches qui peuvent être légitimement fiers de votre parcours, véritable hymne à la méritocratie républicaine.
Vous vous disiez immortel depuis votre élection à l'académie des sciences morales et politiques : l'opposant dirait "encore une promesse non tenue", je préfère vous dire mon émotion aujourd'hui. Quel personnage vous futes ! Peu sont ceux qui se hisseront à ce niveau.
Nous nous sommes opposés car nous ne partagions pas la même vision du développement de notre département même si nous partagions la même passion pour les Vosges. Mais j'ai toujours eu un grand respect pour votre engagement au service de nos Vosges et pour votre personne et je crois pouvoir dire que j'ai ressenti le même respect de votre part à mon égard y compris quand je fus votre premier opposant. Vous avez su le démontrer lors des moments forts de ma vie personnelle.
A l'heure de votre disparition je n'ai pas envie de revenir sur ce qui nous opposait, encore moins sur les différentes affaires qui ont terni la fin de votre longue et réussie carrière politique. Non, au contraire je veux me souvenir de l'homme, de ses qualités, nombreuses, dont le côté humain mais aussi l'humour que vous magniiez aisément et dont vous me permettrez d'user ici.
Vous fustigiez régulièrement les "avantages acquis" (ah, l'histoire de votre petit fils et des mirabelles racontée tant de fois en séance !) force est de constater aujourd'hui plus que jamais que la vie n'est pas un avantage acquis, qu'elle peut nous être retirée à tout moment.
Les bilans, comme les hommes ne sont jamais ni tout noirs ni tout blancs. Aujourd'hui j'oublie Damblain pour mieux retenir votre action en faveur du déploiement du haut débit. Ah cette vidéo mémorable où vous vantiez les "megabits" attendus ! Aujourd'hui, j'oublie le projet de PPP routier pour retenir le "y" vosgien et le TGV dont vous aimiez tant rappeler l'inauguration du catener qui fera sourire mon collègue de Raon l'étape, Michel Humbert.
Vous craigniez ce que vous appeliez avec humour "les commentaires à la sortie de la messe ou du café" . Rassurez-vous, je ne doute pas qu'aujourd'hui les vosgiennes et les vosgiens qui commentent en ces lieux votre disparition le font comme moi avec un profond respect et avec une grande émotion. Au revoir monsieur le président


Tags Vosges, Poncelet, Département,

Share Creative Commons License
retour en haut

1217Enquête du SRPJ au Conseil Général

le 12/10/2012 à 15:55 par Etienne - Vosges

Le Service Régional de la Police Judiciaire a souhaité m'entendre dernièrement concernant les modalités d'élection des vice-présidents du Conseil Général des Vosges en mars 2011.

En effet, le 31 mars 2011, après l'élection du président du Conseil Général des Vosges au bénéfice de l'âge, à la majorité relative, l'assemblée départementale a procédé à l'élection des membres de la commission permanente. Le président du Conseil général aurait du ensuite procéder à l'élection, en son sein, des vice-présidents du Conseil Général (un peu comme pour les adjoints dans un conseil municipal). Mais il n'y eu aucun vote à ce sujet!

 Lors de l'envoi du compte rendu de la séance et de la délibération transmise à la Préfecture pour contrôle de légalité, M. Faivre, Conseiller Général du canton de Plombières a demandé pourquoi ce procédé et a décidé de déposer plainte. Aujourd'hui le SRPJ enquête pour savoir si le président du Conseil Général et ses services ont respecté le Code général des Collectivités Territoriales.

En effet, si l'on peut penser que le vote nominatif, vice-président par vice-président, n'avait pas d'influence sur le résultat quand le président disposait de fortes majorités il n'en fut pas de même en 2011 où il ne disposait que d'une majorité relative. D'une part, on a vu par la suite, lors de la nomination de représentants du Conseil Général dans des organismes extérieurs, que des membres du groupe Poncelet pouvaient être battus dans un vote nominatif contre un membre de notre groupe ou du groupe Faivre; d'autre part, on peut légitimement penser que des résultats "au bénéfice de l'âge" n'auraient pas été toujours favorbales aux candidats du groupe Poncelet...

Je suis certain que la justice fera son travail pour apporter toute la clarté nécessaire dans cette affaire. Pour ma part, ce qui m'inquiète également, au-delà du respect de la légalité par M. Poncelet, c'est l'avenir des vosges qui s'enfoncent chaque jour un peu plus dans la crise.

le Conseil Général devrait être là d'une part comme amortisseur de la crise et d'autre part comme stratège pour notre développement économique. Or, faute de majorité absolue, force est de constater que depuis cette élection le Conseil Général est géré au jour le jour sans grand projet abouti ni ambition pour les Vosges... Espérons que ce ne sera pas 3 ans de perdus pour les Vosges...


Tags SRPJ, Poncelet

Share Creative Commons License
retour en haut
Sauf mention contraire, le contenu de ce blog est disponible sous la licence Creative Commons By-Nd
Version 1.2 - Crédits image - Contacter le webmaster webmaster(chez)etiennepourcher.fr